Construire et développer son réseau comme Richard Branson

Bien que de plus en plus utiliser dans la vie privée et la sphère professionnelle, les réseaux sociaux posent de nouvelles interrogations. La dernière en date : comment bloquer la diffusion de contenus, que ce soit des « fake news » ou des images/vidéos violentes ?

Mais qu’est-ce qu’un réseau et quel est son intérêt dans la vie quotidienne ?

Le réseau, un outil indispensable pour l’entrepreneur d’aujourd’hui

Pourquoi créer son réseau ?

L’entrepreneur anglais Richard Branson affirmait que « Pour réussir dans le business, tout est dans l’art de créer des connexions. » Dans nos vies personnelles mais également professionnelles, les rencontres sont essentielles. En effet, une seule rencontre peut bousculer les choix d’un entrepreneur ou l’aider à développer son projet par exemple. Se constituer un réseau se relève donc un outil précieux pour obtenir un poste, promouvoir une idée, développer un partenariat etc. Le principe d’un réseau est simple : il permet de partager des informations et d’échanger des services, dans le but de s’entraider à atteindre ses objectifs. Un individu qui construit son réseau accroit sa visibilité et celle de son entreprise.

Un état d’esprit.

Pour constituer son réseau, l’entretenir et l’utiliser, il faut miser sur son état d’esprit. En effet, le meilleur moyen de gagner la sympathie d’individus que l’on vient de rencontrer est de faire preuve d’enthousiasme, d’ouverture d’esprit et d’écoute. Grâce à une attitude positive, il sera plus aisé de tisser de véritables liens. La timidité et l’égoïsme n’ont donc pas leur place lors de ces rencontres. L’image renvoyée doit être professionnelle en toutes circonstances pour inciter de nouvelles connaissances à rejoindre son réseau.

Une relation de confiance.

Avant même de mettre en avant son entreprise ou son produit, l’entrepreneur doit se mettre en valeur lui-même. En effet, on choisit les membres de son réseau pour ce qu’ils sont et non ce qu’ils font. Ainsi, si un individu change de métier, il ne perd pas son réseau pour autant. Il faut donc une certaine alchimie entre deux personnes pour qu’elles puissent se faire confiance. Ce critère est essentiel. Dès lors, il faut toujours tenir ses promesses et respecter ses engagements, au risque de ternir sa réputation et de perdre des membres de son réseau. D’autres règles permettent d’entretenir une bonne image : la politesse, la réciprocité, la loyauté ou encore la bienveillance. Un membre du réseau peut aider une carrière mais il peut également avoir un effet négatif, si ce contrat n’est pas respecté

Quelques moyens pour construire son réseau

Plusieurs méthodes de réseautage.

Les personnes rencontrées chaque jour, dans la rue par exemple, peuvent entrer dans notre réseau sans que l’on n’ait rien planifié. Les membres d’une famille et les amis en sont également membres. Cependant, il est aussi possible d’adopter une méthode proactive en fixant des rendez-vous, en se rendant dans des salons ou à des réunions, dans le but de rencontrer de nouvelles personnes et d’élargir son réseau. Un individu connaît entre 200 et 250 personnes en moyenne. Ainsi, la connaissance d’une connaissance pourrait être LA personne dont vous avez besoin dans votre réseau… La théorie des six degrés de séparation, expliqué par le hongrois Frigyes Karinthy en 1929, évoque la possibilité que toute personne sur le globe peut être reliée à n’importe quelle autre, au travers d’une chaîne de relations comprenant au maximum cinq maillons.

Une construction dans la durée.

Les rencontres sont plus faciles à réaliser pour un entrepreneur lorsque son activité prospère. André Dan, fondateur de Challengy, société de conseil, suggère de « creuser son puit avant d’avoir soif. » Il ne faut pas attendre que les choses aillent mal pour commencer à connaître de nouvelles personnes. Le réseau doit permettre d’anticiper les situations de crise et de mieux y réagir. En outre, un réseau s’entretien. En effet, une fois le lien crée entre deux personnes, celles-ci doivent rester en contact : « Si tu te fais de nouveaux amis, n’oublie pas les anciens » énonçait Erasme. Cela nécessite du temps et de l’énergie mais est indispensable pour qu’un réseau fonctionne.

Un réseau ou des réseaux ?

Chacun des membres d’un réseau peut être défini par un « statut ». Selon ce critère, la relation mérite plus ou moins de temps et d’énergie. Ainsi, si certains liens sont encore à développer, comme avec des clients ou des prospects, alors il faut favoriser les occasions de rencontre et de contact. Au contraire, les relations proches, comme les membres de notre famille ou des amis, ne nécessitent pas un entretien aussi intense puisque ces individus sont déjà présents dans notre quotidien.

Guy Barbet

Social Seller & Senior Program Advisor & Speaker Développer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *