afriland.jpg
Thursday, 19 April 2018 23:23

Entreprendre : laissez tomber le business plan et les méthodes classiques pour gagner de l’argent tout de suite Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

plan1 vimeoVous voulez vous lancer dans la création d’une nouvelle activité. Quelles sont les compétences que vous êtes censés acquérir pour cela ?

 

Aujourd’hui, l’approche courante qui est faite de l’entrepreneuriat est un copier/coller des méthodes utilisées pour gérer un business déjà existant : il suffit d’aller sur le site des écoles de commerce ou auprès d’organismes de formation et de lire les programme des « majeure entrepreneuriat »: l’essentiel de l’apprentissage sera basé sur : rédiger un business plan, comprendre la comptabilité, créer des prévisionnels, savoir négocier avec un investisseur, trouver l’idée géniale et tout un tas d’éléments juridiques et managériaux de motivation d’équipement et de gestion des hommes. Un peu comme si l’entreprise était déjà un succès.

Or, une étude montre que le rôle du business plan est très limité (voir la vidéo) : 60% des 500 plus grandes entreprises américaines n’ont même pas rédigé un business plan à la création. Comment, dans ces conditions, accepter de perdre 6 mois ou un an de sa vie pour maitriser des compétences qui ne seront utiles qu’en cas de réussite avérée ? Impossible évidemment. Mais jusqu’à présent, il n’y avait pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent pour commencer, et cela permettait au moins de se rassurer et formaliser son projet. Toutefois, soyons lucide, il n’y a aucun lien de cause conséquence entre un bon business plan, de bonnes projections de chiffres et la réussite d’un projet.

C’est pourquoi, dans la formation LinkedIn « les fondements de l’entrepreneuriat », qui porte bien mal son nom car il ne s’agit pas que des fondamentaux, présente une logique pragmatique développée aux USA. Grâce à 27 super-entrepreneurs ayant brillamment réussi, une méthodologie de travail a été identifiée : pas de business plan, pas de projetions de chiffre, pas d’idée génialissime non plus au départ, pas de planification. Il ne s’agit évidemment pas de faire n’importe quoi mais de changer de logique. Alors que tout l’entrepreneuriat classique, du moins en France, se base sur l’affirmation « dans la mesure où je preux prédire le futur, je peux le contrôler » (c’est exactement ce qu’est un business plan), la logique alternative développée aux USA dit « dans la mesure où je peux contrôler le futur, je n’ai pas besoin de le prédire ». Pas de prédiction ! C’est déjà un changement de paradigme considérable. Avec cette logique, les projets peuvent être développés deux à trois fois plus vite, sans risque et avec des sommes d’argent bien plus faibles. Par contre, la résistance à l’incertitude et la capacité à coopérer, discuter et échanger avec d’autres devient d’une importance capitale.

Plus fondamental encore, l’existence d’opportunités qui flotteraient dans l’air autour de nous est niée : l’opportunité serait créée de toute pièce en interagissant avec les autres. Cela est fondamental car cela veut dire que vous n’avez pas besoin d’attendre une opportunité pour commencer un business : commencez, l’opportunité viendra forcément parce que vous allez la créer.

Philippe Massol

Read 50 times Last modified on Thursday, 19 April 2018 23:34

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.