LA CATARACTE

Baisse progressive de la vue, sensation de brouillard devant les yeux, éblouissement à la lumière vive, trouble de la vision des couleurs… Les signes de la cataracte apparaissent dans la grande majorité des cas avec l’âge. Elle est due à une opacification progressive du cristallin, qui va devenir comme une « fenêtre givrée ».

La cataracte est une affection de l’œil aboutissant à l’opacité partielle ou totale du cristallin. Elle entraîne une baisse progressive et irréversible de la vision.

Cette maladie de la vision se révèle le plus souvent à partir de 60 ans. Mais elle n’est pas rare à partir de 50 et peut même survenir dès l’âge de quarante ans.

Quelle est la cause d’une cataracte ?

Les cataractes séniles ou préséniles sont les plus fréquentes, débutant vers 55 ans. Les protéines qui composent le cristallin se modifient et l’opacifient. Néanmoins, la cause exacte est inconnue.

Les cataractes congénitales sont souvent héréditaires (transmission dominante). Ce sont parfois des conséquences de maladies fœtales (rubéole, syphilis, toxoplasmose, maladie métabolique : galactosémie).

Certaines cataractes sont consécutives à une maladie générale :

Diabète ;

Eczémas chroniques généralisés ;

Myopathie de Steinert ;

Trisomie 21 ;

Corticothérapie prolongée…

Quels sont les facteurs de risque ?

Il existe aussi des facteurs de risque pouvant favoriser l’apparition de cataractes :

Aux rayons infra-rouges ou aux rayons ultraviolets ;

Aux radiations ionisantes ;

À un traumatisme de l’œil ;

À un traumatisme crânien ;

Le tabac, l’alcool ;

Quels sont les premiers symptômes de la cataracte ?

  • Le symptôme le plus important est la baisse progressive de l’acuité visuelle. Cette baisse est accompagnée du développement d’une myopie liée au cristallin qui se traduit, dans la pratique courante, par la possibilité pour un presbyte de supprimer les lunettes pour lire.
  • L’éblouissement à la lumière entraîne une gêne fréquente la nuit, surtout en conduisant.
  • Toutefois, certains symptômes sont évocateurs de la maladie :
  • Une vision floue, une sensation d’œil voilé ou de vision brouillée ;
  • Des difficultés à voir les reliefs ou à distinguer les contrastes ;
  • Altération des couleurs ou difficultés à en différencier certaines, notamment le bleu foncé, le violet et le noir ;
  • Photosensibilité : gêne à la lumière ;
  • Apparition soudaine de petites taches ou de points noirs dans le champ de vision.

Le diagnostic de la cataracte

Lorsqu’un patient ressent les symptômes de cette maladie visuelle, il est conseillé de consulter un médecin spécialiste en ophtalmologie. Lui seul, et au moyen de ses appareils pour contrôler la vue, est en mesure de confirmer l’existence d’une pathologie de l’œil. Le diagnostic de la cataracte se pose après avoir réalisé plusieurs examens médicaux.

Traitement : est-il obligatoire de se faire opérer de la cataracte ?

Au début, l’ajustement des lunettes permet une amélioration du confort visuel. Le traitement de la cataracte est cependant exclusivement chirurgical. En effet, seule la chirurgie permet alors de retrouver une vision correcte. L’opération de la cataracte sénile a lieu lorsqu’il y a perte de la vision utile. L’âge moyen des personnes opérées est de 72 ans, mais l’intervention peut être réalisée plus tôt, dès qu’apparaît une gêne fonctionnelle.

L’intervention dure de 10 à 30 minutes et se déroule généralement sous anesthésie locale ce qui permet de rentrer chez soi le soir même ou le lendemain. Les suites opératoires sont courtes et indolores. Bien sûr, quelques précautions s’imposent : mieux vaut éviter les chocs sur les yeux et les efforts violents. La récupération de la vision est très rapide. Il est possible de reprendre une activité quasi normale dès le lendemain de l’intervention.

Prévention : comment lutter contre la cataracte ?

En supprimant certains facteurs de risques, vous pouvez essayer de retarder l’apparition de la cataracte :

  • Faites des bilans ophtalmologiques réguliers à partir de 40 ans ;
  • Ne fumez pas : tout comme pour la DMLA, le tabac augmente le risque de cataracte en fonction de la durée et de l’importance du tabagisme ;
  • Diminuez votre consommation d’alcool ;
  • Protégez vos yeux du soleil ;
  • Si vous êtes diabétique, surveillez l’évolution de la maladie régulièrement ;
  • Protégez vos yeux également en cas de risques de choc ou d’éclaboussure par des produits chimiques (bricolage, jardinage…).

Dr Jacqueline Rossant-Lumbroso

Médecin généraliste

Pour Doctissimo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Our Visitor

0 0 1 1 0 5
Users Today : 0
Users Yesterday : 7
Users Last 7 days : 35
Users Last 30 days : 229
Users This Month : 135
Users This Year : 788
Total Users : 1105
Views Today :
Views Yesterday : 8
Views Last 7 days : 50
Views Last 30 days : 351
Views This Month : 198
Views This Year : 1183
Total views : 1659
Who's Online : 0
Your IP Address : 100.26.179.41
Server Time : 2024-05-19