LES BIENFAITS DES ACTIVITES PERISCOLAIRES

Et si vos enfants participaient à des activités sportives ou culturelles en dehors de l’école ? Présentation de leurs multiples avantages

Un atelier d’arts plastiques après l’école.

Dès l’entrée en maternelle, l’inscription à des activités périscolaires est encouragée. Mais à certaines conditions : « Contrairement à l’école, ces activités doivent être choisies sans contrainte, car c’est un loisir avant tout », recommande Bertrand Rousseau, médecin fédéral au sein de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF).

Multi-activités, un choix idéal

« Pour les moins de 6 ans, pratiquer plusieurs activités, en les laissant libres de leurs mouvements, est particulièrement bénéfique pour leur développement psychomoteur et neuropsychologique. Car leur cerveau est encore malléable. Attention tout de même à ne pas tomber dans le trop-plein d’activités. » Des bienfaits aussi pour leurs capacités sociales : « Ils évoluent en groupe, sont amenés à coopérer. L’adulte peut aussi les inciter à s’entraider : l’occasion d’apprendre le vivre-ensemble dès le plus jeune âge ! »

Solveig et Florent ont inscrit Agnès dans une association sportive dès son entrée en maternelle, à 3 ans : « Notre fille a toujours été active. Nous savions que l’EPS à l’école ne lui suffirait pas. C’était évident de lui permettre de bouger tout son soûl ! » Le mercredi après-midi, la petite fille pratique de la gymnastique adaptée à son âge, à base de motricité libre. « Nous la réinscrirons sans hésiter ! »

C’est bon pour la santé !

Pour Bertrand Rousseau, les activités périscolaires représentent un investissement sur le long terme : « Une fois que l’enfant a découvert le plaisir de bouger, c’est pour toute sa vie ! Dès le plus jeune âge, cela apprend à prendre soin de soi. Et ce qu’il s’agisse d’une activité physique ou artistique, qui participe tout autant à son éveil. » Une question de santé, les activités périscolaires… et l’occasion de rappeler les recommandations des autorités sanitaires : être actif au moins trois heures par jour jusqu’à 5 ans, puis pratiquer une activité physique journalière pendant au moins une heure, de 6 à 11 ans.

Viesdefamille.prismamedia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Our Visitor

0 0 0 8 3 7
Users Today : 5
Users Yesterday : 11
Users Last 7 days : 51
Users Last 30 days : 149
Users This Month : 84
Users This Year : 520
Total Users : 837
Views Today : 5
Views Yesterday : 13
Views Last 7 days : 91
Views Last 30 days : 222
Views This Month : 134
Views This Year : 782
Total views : 1258
Who's Online : 0
Your IP Address : 51.222.253.1
Server Time : 2024-04-12