Ballon d’or 2022 : Sadio Mané reçoit le prix Sócrates pour son engagement pour le Sénégal

Le Sénégalais passé de Liverpool au Bayern Munich est salué pour l’aide qu’il apporte à sa région, la Casamance, et à son village natal.

C’est un prix inédit qui revient à Sadio Mané, lui qui rêvait de devenir le premier Africain depuis George Weah à remporter le Ballon d’or. L’attaquant sénégalais du Bayern Munich a reçu le prix Sócrates, décerné lundi 17 octobre dans le cadre du Ballon d’or 2022. Une distinction qui vient saluer l’engagement de Sadio Mané en dehors des terrains. Depuis des années, l’attaquant né à Bambali, en Casamance, contribue au développement de sa région.

Le financement d’un nouvel hôpital et d’une école

Après une saison 2021-2022 somptueuse avec Liverpool – avec qui il atteint la finale de Ligue des champions face au Real Madrid de Karim Benzema – et avant de rejoindre le Bayern Munich, Sadio Mané est retourné au pays, dans cette Casamance qu’il a quittée à 15 ans pour rejoindre un centre de formation de Dakar. L’occasion pour lui de savourer le chemin parcouru depuis son apprentissage au Sénégal, puis avec le FC Metz, Salzbourg, Southampton, Liverpool et le Bayern. L’occasion aussi d’exprimer sa fierté de pouvoir aider son village. “Faisons en sorte que chacun d’entre nous puisse apporter sa pierre à l’édifice pour bâtir un Sénégal rayonnant et prospère, confiait-il cet été à L’Equipe. C’est ce qui motive mes actions pour Bambali, mon village, qui m’a vu naître et grandir.”

 

Sadio Mané a ainsi participé au financement d’un nouvel hôpital à hauteur de 350 millions de francs CFA (plus de 530 000 euros), mais aussi d’une école, d’un bureau de poste et d’une station-service. Le numéro 10 sénégalais va plus loin : il soutient les études des meilleurs élèves du collège-lycée de Bambali à hauteur de 250 000 francs CFA (près de 400 euros).

Sócrates, surnommé “le docteur”

Ce prix Sócrates qui récompense pour la première fois un footballeur engagé dans des projets sociétaux et caritatifs, est aussi l’occasion de saluer la mémoire de celui qui lui a donné son nom, l’international Brésilien Sócrates, surnommé “le docteur”. Le nom de ce footballeur de génie décédé en 2011 a été choisi par France Football en raison de de son engagement dans la célèbre et romantique “Démocratie corinthienne” : en pleine dictature militaire au Brésil dans les années 1980, l’équipe des Corinthians avait fait le choix osé de soumettre au vote toutes les décisions du club. Et les joueurs disputaient leurs matchs avec le mot “démocratie” sur leurs maillots : un défi aux militaires qui n’empêche pas le club de remporter par deux fois le Championnat de Sao Paulo.

Article rédigé par : www.francetvinfo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.