Coopération Cameroun-Russie : Entretien avec Olga gogolina

– Pouvez-vous nous parler de l’organisation Russian Business Centre ?

Russian Business Centre a été fondé en 2012 avec le soutien de l’ambassade de Russie au Cameroun. C’est une plateforme pour le développement du dialogue entre les hommes d’affaires du Cameroun et de la Russie ; plus précisément une plateforme qui facilite la rencontre pour des partenaires et hommes d’affaires tant camerounais que russe. Nous avons pour missions d’organiser des cours pédagogiques, formations, stages et séminaires ; Représenter les intérêts des membres dans diverses structures ; Mettre en place de collaborations de partenariat avec les milieux d’affaires, les partenaires étrangers et les autorités gouvernementales.

 

– Quelles sont les activités que l’organisation a menée jusqu’ici qui font parler d’elle ?

Au cours de ses travaux, le Centre a organisé de nombreux événements : tables rondes, négociations, voyages d’affaires dans des entreprises russes d’hommes d’affaires camerounais, organisé la participation de délégations africaines à des événements internationaux organisés par la Chambre publique (organisme chargé de créer des rencontres entre l’Etat et peuple afin que ce dernier soumette ses problèmes et besoins pour des éventuels solutions.) de la Fédération de Russie. Grâce aux activités du Centre, divers accords de coopération ont été signés entre des hommes d’affaires russes camerounais / tchadiens.

 

– l’Alliance des Femmes Entrepreneurs Russophones (AFER) est une organisation dont vous avez également la charge. Quelles sont les missions et avantages ?

L’alliance est une plateforme multidimensionnelle et représentée dans 40 pays à travers le monde. Elle aide les femmes d’affaires à développer de nouvelles techniques et méthodes de communication pour faire avancer le business même avec l’avènement de la pandémie à corona virus. Cette association a été mis sur pieds tout récemment c’est-à-dire en juin 2020 et offre de nombreuses possibilités de participation à divers programmes éducatifs : la possibilité de recevoir des diplômes internationaux, formation professionnelle avec des diplômes internationaux ; un large éventail d’offres pour les entreprises : recherche de partenaires, investisseurs, promotion de produits dans 40 pays du monde (dont la Russie) ; incubateur d’entreprises pour les entrepreneurs en herbe ; d’autres programmes intéressants et utiles.

 

Emmanuel ELLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *