COUVERTURE SOCIALE DES PERSONNELS DOMESTIQUES : LA CNPS ANNONCE DES CONTROLES ET DES REDRESSEMENTS

Après le mois de septembre 2022, la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) promet d’organiser des contrôles pour s’assurer de l’immatriculation et du paiement des cotisations sociales des personnels domestiques, apprend-on d’un communiqué de l’organisme. La CNPS promet même des « redressements conséquents (…), en application stricte et rigoureuse de l’ensemble des mesures prévues par les textes en vigueur ». Mais elle n’indique pas comment ces contrôles seront effectués pour être efficaces.

Selon l’organisme, l’immatriculation et le paiement des cotisations sociales est une obligation légale, sociale et morale à l’égard de ces modestes personnes employées dans les maisons. Elle vise à sauvegarder leurs droits, notamment pour le bénéfice des prestations sociales servies par la CNPS (allocations familiales, prise en charge des maladies professionnelles et accidents du travail, pensions de retraite…). Cette immatriculation « peut se faire, soit auprès de tout centre de prévoyance sociale, soit directement en ligne sur le site web www.cnps.cm », apprend-on.

Au Cameroun, les employés de maison sont rarement immatriculés et donc ne bénéficient pas d’une couverture sociale. Une situation que dénonce souvent le Réseau national des associations d’appui aux travailleurs domestiques (Renatrad).

S.A.
Investiraucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.