Prix de la commune la plus propre du Cameroun : Les maires du Mfoundi célèbrent le sacre de Yaoundé 5

Il faudrait être un aveugle pour ne pas identifier la transformation de la commune d’arrondissement de Yaoundé 5   depuis l’arrivée du maire Bala Augustin,  à la tête de cet exécutif communal. Entre la lutte contre l’insalubrité et l’embellissement des espaces,  le président de la section RDPC du Mfoundi 5 ne cesse pas de créer de la joie chez les populations.

Rassemblés au cours de la cérémonie de  présentation du trophée glané à l’issue de l’édition 2022 du concours ville propre, par la commune que dirige Augustin Bala, les édiles du département siège des institutions,  ont félicité le champion en  annonçant une édition 2023 plus discutée dans le centre.

De la symbiose ;  ainsi   peut se qualifier la rencontre des patrons des exécutifs communaux du département du Mfoundi le 14 Octobre 2022. Dans un esprit de festivité, Yannick Martial Ayissi Eloundou, maire de la Commune d’Arrondissement de  Yaoundé 2 et Jacques Yoki Onana, de Yaoundé 6, ont accompagné Augustin Bala, en présence d’autorités de plusieurs factures ; au cours de la cérémonie de présentation du trophée  de champion aux populations de Yaoundé 5.

Il s’agit d’un trophée et d’un chèque projet d’une valeur de 100 millions de FCFA,   reçus des mains du ministre de l’Habitat et du développement urbain,  le 3 octobre 2022 à Bertoua.  La commune d’arrondissement de Yaoundé 5 avait été sacrée, commune la plus propre du Cameroun, occupant ainsi la tête d’un podium formé de la Commune de Garoua 2ème à  la  deuxième place et celle de Bertoua 1er à la troisième.

Si les autres maires du Mfoundi se sont excusés de leurs absences, Yannick Martial Ayissi Eloundou et Jacques Yoki Onana, n’ont pas manqué  de féliciter « la commune verte et propre », pour cette distinction qui vient valoriser l’image de la région du centre en général et celle du département du Mfoundi en particulier.

Dans son propos de circonstance, Augustin Bala a souligné la nécessité pour sa commune, de travailler d’avantage pour pouvoir rempiler à la prochaine édition qui aura lieu  à Garoua. S’appuyant sur  les cas spécifiques des deux précédents vainqueurs du concours qui avaient  brillé par des chutes remarquables lors des éditions ayant suivies leurs sacres, l’édile de Yaoundé 5 a appelé les populations de sa commune, à plus d’ardeur au travail, avant de souligner qu’il est question de « conserver le titre obtenu grâce à un travail de fond ».

 En effet, placé sous le slogan « Yaoundé 5,  commune verte et propre »,  depuis l’arrivée de celui qui se fait appelé « Monsieur Propre » à sa tête, la CAY 5 a brillé par sa transformation et son adhésion à la salubrité.

  Un chemin de bataille qui,  pour sa réussite,  a nécessité une organisation minutieuse à laquelle se greffent d’énormes sacrifices et une  rigueur des équipes de la mairie de cet arrondissement. Grace à un management de qualité,  elle détient depuis 2 ans le titre de la commune la plus propre du département du Mfoundi. Titre auquel,  s’ajoutent la troisième place glanée sur le plan national en 2020, la quatrième en 2021 et la première au dernier concours ville propre.

Si cette domination semble être un acquis  dans la région du centre,  il s’agit surtout,  de la matérialisation d’une stratégie sagement pensée,  avec des actions telles que,  la  proscription du   jeudi propre prôné dans les autres communes,   au profit d’une propreté quotidienne ; la signature d’une convention avec une société chargée de la collecte des ordures dans les ménages,  la présence effective des équipes du service d’hygiène et de propreté sur le terrain.

L’on note également,  la mise sur pieds et l’accompagnement divers de 19 comités de quartiers dont l’activité hebdomadaire,  permet à cette collectivité territoriale décentralisée de briller aux couleurs de la propreté.

Par ailleurs,  un accent a été mis sur la création des accessoires favorables à la promotion d’un cadre salubre. Ce sont notamment,  les toilettes publiques,  les bacs à ordures placés dans les différentes ruelles  et ceux accrochés sur des poteaux électriques,  limitant ainsi  les jets des déchets  sur le sol.

Pour une action complète,  le maire Augustin Bala,  a mis en vigueur,  conformément,  à un arrêté municipal du conseil de communautés,   des amendes applicables à toute personne coupable d’un jet d’ordure sur le sol.

Oscar Abessolo

Pour GAZETI

Octobre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.