REGION DE L’OUEST CAMEROUN – CURIOSITES

Merveilleusement dotée par la nature, la région de l’Ouest a souvent été comparée à l’Auvergne, en France. C’est une région vallonnée que traversent de belles rivières entrecoupées de chutes. L’Ouest présente une série de montagnes arrondies, héritages d’anciens volcans. Le climat ici est tempéré, et certaines localités telles que Dschang, station climatique, accusent des moyennes annuelles de température de 20° C. Pays de traditions et de culture, la région de l’Ouest se caractérise par la richesse de son artisanat aux nombreuses variétés d’expression : pipes, ustensiles en terre cuite, figurines et masques en cuivre, tabourets décorés de perles et par les danseurs bamilékés aux costumes pittoresques. Foumban est le siège de l’artisanat camerounais.

Dschang

Au coeur des collines de l’Ouest couvertes de bananiers, de thé, de palmiers, Dschang est la préfecture du département de la Ménoua. La ville se situe à environ 1400 mètres d’altitude sur le versant sud-est des monts Bamboutos. L’origine du nom serait une contraction du mot Tsah Tsang qui signifie terre à palabres.

Dschang est une ville historique découverte en 1895 par l’allemand Zingraft. La mission allemande s’y installe définitivement en 1903. La ville passera ensuite sous contrôle britannique, puis sous administration française jusqu’à l’indépendance du Cameroun en 1960. Située en altitude et bénéficiant d’un climat plus frais et moins humide, la ville est rapidement devenue un site recherché par les européens qui pouvaient ainsi récupérer climat tropical de Douala. C’est la raison de la création du centre climatique construit vers 1940 par la compagnie nantaise des chargeurs réunis. Hôtel d’une cinquantaine de chambres réparties dans 23 bungalows à l’écart de la ville et donc propice au calme et au repos, il a connu ses heures de gloires dans les années 60 avant de connaître un déclin lent mais régulier.

Le Musée des Civilisations

Le musée des Civilisations, édifice symboliquement fort dans le site verdoyant du lac de Dschang, est un équipement culturel inédit en Afrique centrale. Ouvert en 2010, Ce musée permet de découvrir en un même lieu l’extrême diversité de la culture et de l’histoire du Cameroun. Sa visite est indispensable pour mieux comprendre le Cameroun, ses habitants et leurs cultures. A travers une exposition de plus de 1 000 m², il présente l’histoire du Cameroun, depuis la préhistoire à aujourd’hui en passant par la traite négrière, la triple colonisation et l’indépendance. Il nous fait découvrir ensuite les peuples de la Forêt, du Littoral, de la zone soudano-sahélienne et de l’Ouest. Dans le joli hall d’entrée, une sélection importante de cartes postales et de tableaux fait de l’œil aux visiteurs.

Pour s’y rendre : Le musée est situé au bord du lac municipal de Dschang juste à côté de l’Alliance Franco Camerounaise et sur la route menant à Bafoussam. Un parking est aménagé pour les véhicules ainsi qu’un ensemble de boukarous regroupant plusieurs artisans. Il est possible de réaliser des visites en groupe (à partir de 10 personnes). Contactez le service d’accueil du musée au 77.31.17.77 ou 94.48.29.35 ou 99.31.48.07. Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 9H à 18H.Le tarif est de 2.000 FCFA pour les adultes nationaux, 3000 FCFA pour les internationaux, 1.000 FCFA pour prendre des photos, 15.000 FCFA pour filmer en vidéo.

Autres curiosités de Dschang :

Le Centre climatique de Dschang

Le centre climatique a perdu son lustre d’antan. Si le cadre reste exceptionnel, la qualité du service et des prestations sont décevantes tout en restant acceptables. On a même l’impression de replonger dans les années 60. Des projets semblent en cours pour lui redonner un second souffle.

L’architecture traditionnelle de l’entrée principale du marché construit en 1916 par les français. On y retrouve de nombreux artisans qui exposent leurs arts. La ferronnerie serait un des premiers métiers d’art à se pratiquer à Dschang, vous pouvez ainsi visiter l’atelier de Tato à N’Keuli. La vannerie est également très pratiquée, essentiellement par le centre artisanal des aveugles situé près de l’IRAD, mais également la poterie, la sculpture sur bois…

Le Pont du Plaisir à Dschang

La base nautique de Dschang est gérée par l’association Asnaud (association des sports nautiques de Dschang). Grands comme petits sont les bienvenus, une aire de jeux pour enfants, un espace pour le beach volley et des équipements pour aller sur l’eau, des pédalos et des canoës sont à la disposition des visiteurs. L’Asnaud organise aussi des descentes de rivières lors desquelles l’observation de la faune et flore complètent agréablement la balade.

La paroisse du Sacré-Cœur fondée en 1960 par la congrégation française des Pères Pallotins

Les chutes de Mamy Wata située à 24 km de Dschang près du village Apouh de la chefferie Fongo Tongo. Hautes de 82 mètres, elles méritent un détour.

Les plantations de thé Djuittisa créées par les français en 1970 dans des fermes expérimentales.

Les chefferies traditionnelles de Foto, Bafou,… Dschang est le point de départ de la découverte des chefferies traditionnelles de l’ouest camerounais. Pour une immersion totale, la Route des Chefferies vous propose un logement chez l’habitant.

Dschang est également connue pour son université agricole qui comprend la Faculté des sciences agricoles et d’agronomie (FASA). Cette université a ouvert ses portes en 1993, c’est l’institution la plus bilingue du Cameroun puisque les enseignements y sont dispensés indifféremment en français et en anglais.

Pour y accéder : Avec la construction des routes nationales la reliant à Nkongsamba et à Bafoussam, l’accès à Dschang est devenu une visite sans histoire. Que l’on vienne de Douala ou de Yaoundé, il faut juste disposer de temps car il faut compter entre 4 et 6 heures de route. Pour ceux venant de Douala, vous passerez par la falaise de Foréké très impressionnante et qui constituait un véritable calvaire avant sa transformation en route moderne.

Sources :

Visiter le Cameroun

www.editions2015.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.