Rosalie Kerdo-Belibi, un parcours exceptionnel :

L’association des Amis du Centre du Patrimoine Arménien de Valence CPA que je préside a souhaité créer en 2017 le « Prix de l’Intégration réussie », pour mettre en lumière, le chemin extraordinaire parcouru par nombre de nos concitoyens nés à l’étranger, et qui a la sueur de leur front, se sont taillés une place dans notre société.

Du cas particulier à l’Universel :

Souvent, la communauté arménienne de Valence est citée comme un exemple d’intégration. Cette réussite n’est pas la seule ; on la rencontre dans d’autres communautés, chez des personnes venues de divers horizons. A l’heure où les problématiques de l’exil et des mouvements de population, soulèvent nombre de questions, inquiétudes, et parfois de difficultés, il a semblé important de mettre en valeur les qualités exceptionnelles, de ces femmes et hommes nés à l’étranger, et qui par leur travail et efforts, ont su s’intégrer dans le tissu économique et social de Valence.

Cette reconnaissance leur est due, car ils font preuve d’une forme d’héroïsme, en réussissant à faire la synthèse de leurs doubles cultures respectives, et à les vivre de manière équilibrée. Leur exemple et leur apport au rayonnement de notre ville, doit guider ceux qui souhaitent à leur tour, devenir nos concitoyens et être reconnus en tant que tels.

Ceux qui ne sont pas, aux côtés de ces hommes et de ces femmes, ceux qui n’entendent pas ce message fort, font preuve d’étroitesse d’esprit, et passent à côté de la symbolique de cette cérémonie. Cette reconnaissance est d’autant plus forte qu’elle se déroule dans les salons d’accueil de l’Hôtel de Ville de Valence avec la participation du Maire de Valence, du Préfet de la Drôme et du Président de l’Ugab (Union Générale Arménienne de Bienfaisance)

Nombre de personnes méritent cette reconnaissance ; elles seront honorées tour à tour, à l’occasion de futures cérémonies annuelles.

Rosalie KERBO BELIBI

Rosalie, femme de principe et au grand cœur, a reçu le Prix de l’Intégration réussi en 2019 Elle nait à Yaoundé au Cameroun dans un quartier qui porte le nom de son papa Mr BELIBI Placide, DG d’une société d’import-export de café et de cacao, et responsable politique auquel elle voue une admiration sans borne. Rosalie a baigné dans une famille unie et soudée, entourée de ses parents, et ses 14 frères et sœurs. Elle s’est très vite démarquée au niveau scolaire tout comme son ainé, Martin. Elle a rejoint ce dernier à Paris en 1984. Après quelques années dans un lycée du 6e arrondissement de Paris, elle arrive en 1988 dans la Drôme sur les conseils d’une amie de son papa.

Scolarisée au Lycée Saint Maurice de Romans, Rosalie a obtenu son Bac Philo-Lettres avant d’entrer à la faculté de droit de Valence puis à celle de Grenoble et obtenir d’abord son DEUG puis sa licence.  Diplômée en droit privé option droits des affaires, elle intègre le monde du travail en 1994 à la Ddass, comme Responsable du contentieux de l’aide sociale et Rapporteur de la Commission départementale d’aide sociale.

Mariée à Joseph, français d’origine arménienne, Rosalie a trois enfants, Mathis qui vient d’obtenir son master 2 en commerce international à Paris, Thomas qui s’est engagé dans l’armée et Sarah, jeune étudiante de 18 ans. La famille a perdu en 1998, une petite fille, Marina.

Depuis 2014, Rosalie est Inspecteur du travail à l’Unité de la Drôme. Elle a exercé de nombreuses responsabilités :

Actuellement Chargée de mission « politique handicap » en Rhône-Alpes Auvergne pour le Ministère du travail , Rosalie est aussi  Formatrice relais à L’Institut National du travail, Membre de jurys de concours, Contrôleur du Travail de 2000 à 2013, Responsable de la Cotorep ( Commission Technique d’Orientation et de reclassement Professionnel) de la Drôme, Responsable du contentieux de l’Aide sociale de la DDASS et Rapporteur de la Commission Départementale d’aide sociale

D’abord militante associative à la Fac, Rosalie est élue en 2001 conseillère municipale de Bourg-Lès-Valence déléguée à la petite enfance.

En 2007, elle est appelée par François BAYROU, devenant Présidente du Modem de la Drôme, candidate Modem aux élections législatives puis municipale et cantonale, puis Membre du bureau exécutif national du Modem et secrétaire nationale.

En 2002, Rosalie fonde l’association Fraternité-Solidarité-Emploi dont l’objet est d’aider les pays en voie de développement et en particulier en Afrique Subsaharienne.

Depuis 2017, avec son fils aîné Mathis et des amis musiciens, elle a créé l’association culturelle ROZ & CO qui a choisi comme mode d’expression, la musique. Elle est la chanteuse du groupe.

Rosalie est aussi Marraine et ambassadrice de de 2 associations de la diaspora camerounaise : Les rugbymans camerounais d’Europe et La Caravane de la paix

Du renforcement du lien entre communautés :

Récemment, Rosalie Kerdo-Belibi qui est très attachée à ses origines camerounaises, il faut dire qu’elle  est un exemple et est respectée par la communauté africaine, a également été distinguée en recevant un prix féminin décerné par « Lady’s action ». Ce second trophée lui était remis le 21 juin 2022 à l’occasion de la fête de la musique où les liens culturels entre les différentes communautés africaines, arméniennes, vietnamiennes, hispaniques ont pu être renforcés : Un groupe de femmes africaines ayant effectué des danses traditionnelles et un cadeau ayant été remis à la communauté arménienne, pour le plus grand bonheur de la nombreuse foule réunie et qui a pu apprécier les chants et danses de ces différentes cultures, tout en dégustant tard dans la nuit des spécialités culinaires arméniennes préparées par l’association des Amis du Centre du Patrimoine Arménien.

 

Noubar KECHICHIAN

Président du CPA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.