Wèkè !!!! Toujours moi! Le mauvais élève…

Je n’avais pas foi en ces vacances, peut-être que je souffrais des effets incubateurs de mon échec au bac. Et je vivais un mal-être profond, qui s’est répercuté un bon moment sur mon quotidien désargenté. Mais aujourd’hui, pour dire vrai, les choses semblent aller en ma faveur. Une simple rencontre a inversé la tendance et je vis comme sur un nuage. Il y a de quoi remercier le ciel. Mes nuits, je les passe au Nirvana et mes journées au “barvana”. J’ai acquis de nouveaux goûts de bière, et le “kongossa” est mon dada. Je connais la vie de tout le monde et je parle avec bonheur de leur malheur.

Estelle est la nouvelle élue de mon coeur. Elle est mon âme, mon esprit mon cœur, tout ce que vous voulez… Face à elle je suis comme du plastique dans le feu, toujours consumé par sa beauté angelique. Comme le dit mon ami Henri Ndoumbe le mythique batteur du Dibasso Band International “mon gars c’est haut de gamme”, elle a de la finesse et beaucoup de désinvolture. Rassures toi Jean Claude B. ce n’est pas une fille des quartiers populaires au bagout querelleux de dames de borne fontaine et compliquées en tout. “Elles sont médisantes, menteuses, mendiantes” me répétait a souhait J.C. J’avoue que ces propos sont très réducteurs, mais ils touchent parfois à toutes les réalités des idylles entre mecs et filles des quartiers difficiles. Souvent, c’est sur le trottoir que finit l’amour, dans les habits sales de l’injure du genre Samuel et Nathalie quoi. On a beau s’ériger contre la caricature, les traits sombres du croquis sont tenaces. Mon idylle avec mon cœur, lui il porte les dorures des beaux sentiments. On s’estime mutuellement et on s’aime passionnément. Chaque rencontre est pour nous une lune de miel. On vit notre passion à fond et on s’essaie à tous les jeux, des plus coquins aux plus gredins. Et le temps clément qu’il fait ces derniers jours à Yaoundé est notre plus tendre allié. On a tout essayé et tout réussi comme toujours les grands Samuel et Nathalie mais à Londres. Et l’autre jour mon bébé commence à me révéler une face inconnue de sa personnalité. Un côté obscur qui me perturbe. “Dynamo est ce que tu connais le fétichisme amoureux???” avant de même de répondre à sa question, elle me jette une laisse de chien en cuir avec un message en anglais “slave” (esclave) sur le coup je lui ai demandé de me laisser répondre a un coup de fil urgent. Et je vous jure une fois dehors j’ai pris les jambes de mes 16ans, escorté dans ma fuite par des “Au voleur! Au voleur” stupides, d’un con oisif qui ne savait pas que je jouais ma survie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *